Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 17:21

ONU: une résolution controversée sur la “diffamation des religions” adoptée

• 27 mar, 2009 •

GENEVE (AFP) -Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a adopté jeudi une résolution controversée proposée par les pays musulmans visant à “lutter contre la diffamation des religions”, un concept rejeté par les Occidentaux.

Le texte, présenté par le Pakistan au nom de l’Organisation de la conférence islamique (OCI), a été adopté par 23 voix contre 11 et 13 abstentions.

Les pays européens, le Canada et le Chili notamment, se sont opposés au texte, l’Inde s’est abstenue, tandis que les pays non-alignés et le groupe des pays islamiques l’ont soutenu.

La résolution, qui n’est pas légalement contraignante, fait état de la “vive inquiétude concernant les stéréotypes négatifs et la diffamation des religions, et les manifestations d’intolérance et de discrimination en matière de religions ou de croyance, toujours nombreux dans le monde”.

“L’islam est à tort fréquemment associé à des violations des droits de l’homme et au terrorisme”, affirme le texte qui appelle les pays membres de l’ONU à “combattre la diffamation des religions et l’incitation à la haine religieuse en général”, notamment dans les médias.

La résolution stipule en outre que “la diffamation des religions constitue une grave atteinte à la dignité humaine menant à des restrictions de la liberté religieuse de ses adeptes et une incitation à la haine religieuse et à la violence”.

La veille, un collectif de 180 organisations non-gouvernementales (ONG) avait appelé le Conseil des droits de l’homme à rejeter la résolution, considérée par elles comme une menace pour la liberté d’expression.

Les signataires de l’appel critiquent un concept “sans aucun fondement dans le droit national ou international” et en contradiction avec le principe même des droits de l’homme, “qui protègent les individus contre les violences, pas les croyances contre un examen critique”.

Pour les ONG, ce projet illustre “la campagne incessante menée par l’OCI visant à produire des résolutions onusiennes, des déclarations et des conférences mondiales pour propager le concept de +diffamation des religions+”.

Le concept de diffamation des religions a été retiré dernièrement du projet de déclaration finale de la Conférence de “Durban II” contre le racisme, qui a lieu à Genève du 20 au 24 avril.

Source:http://www.islam-pluriel.net/2009/03/onu-une-resolution-controversee-sur-la-diffamation-des-religions-adoptee/

Blasphémer serait une diffamation des religions !?
Dictionnaire "le Robert" : diffamation : en droit: commettre une diffamation en imputant à quelqu'un un fait vrai ou faux.
Donc, dire le vrai sur une religion serait une diffamation, voire un blasphème.
Vu tous les crimes faits au nom des religions, blasphémer est plus qu'un droit, mais un devoir humain.

Si je ne peux parler négativement des religions, quel valeur a le fait de dire du positif ?
Quand tous les religieux seront des "saints", des personnes irréprochables, exemplaires, peut être que "la diffamation des religions" sera alors déplacée.

Diffamer négativement un individu, son semblable est très contestable; mais, une religion?
Religion : système de croyances dans l'irrationnel. Ceci n'a de valeur que celle qu'on lui prête, c'est très subjectif.

Blasphémer n'enlève le pain de bouche de personne. Par contre l'interdit de blasphémer supprime la liberté d'expression et en conséquence la liberté tout court (prison, torture, voire mort).

Confondre diffamer un individu avec un système de penser est plus qu’un manque de discernement, c’est un manquement au droit et à la dignité de chaque humain, le droit de penser et de dire ce qu’il veut.

La parole ne blesse ou ne tue que ceux qui se blessent ou se tuent avec cette parole, à ceux ci en incombent la responsabilité.


Il y a 4 siècles Giordano Bruno était brûlé pour cause de blasphème (supposé par les autorités religieuses).

Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Giordano_Bruno

          http://www.thereisnogod.info/France/francais.html


A nous de permettre ou pas, aujourd’hui que ce crime se
renouvelle.
Notre liberté et destin est entre nos mains (conscience).

Repost 0
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 21:39

 Pour les médias, ces trois personnages sont de fréquentables à infréquentables.

 Et pour vous?

N'écoutons plus les médias, mais eux mêmes en direct :

Chomsky : sans illusion sur Obama

http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21612


Philippe Val dénonce un "antisémitisme hallucinant" en France
http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21613


Dieudonné, l’infréquentable
http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21582


Sujets d'interview différents, mais chaque interview est révélateur de l'état d'esprit des trois personnages.

A chacun son jugement, mais sur pièce.

Internet, un espace de liberté, un espace d'informations, dans un monde médiatisé , normalisé; où la manipulation est la norme et , où l'authentique parait subversif, voire une perversion.


Repost 0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 07:51

 

"Il faudrait pour le bonheur des Etats que les philosophes fussent rois ou que les rois fussent philosophes."

                                                                                              Platon

 

 

 

 

Publié le 22/11/2008 à 09:45 Reuters       Annan, Carter et Machel se voient refuser l'entrée au Zimbabwe

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/annan-carter-et-machel-se-voient-refuser-l-entree-au-zimbabwe/924/0/293918

L'ancien secrétaire général de l'Onu Kofi Annan, l'ex-président américain Jimmy Carter et Graca Machel, épouse de Nelson Mandela, ont annulé samedi une visite au Zimbabwe après s'être vu refuser l'entrée dans le pays par le régime de Robert Mugabe.
Ce groupe d'"anciens" avaient l'intention d'évaluer la situation humanitaire dans l'ex-Rhodésie, où aucun accord n'a encore été conclu entre le président Mugabe et son opposition sur la composition d'un gouvernement d'union nationale.
"Nous espérions aller ce matin au Zimbabwe, mais nous avons dû annuler parce que le gouvernement nous a fait savoir qu'il ne coopérerait pas", a dit Annan aux journalistes. Il a précisé que le groupe s'était vu refuser un visa pour le Zimbabwe.
Muchena Zigomo, version française Marc Delteil

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Commentaire de Raël :

LE BESOIN DE LA GENIOCRACIE : LA SEULE FACON DE SAUVER LE MONDE EN ARRETANT LA DICTATURE DES IMBECILES

C'est une très bonne initiative mais malheureusement ce sont des personnes sans vrai pouvoir. Avec la géniocracie, le même but pourrait être atteint mais avec des personnes qui ont vraiment du pouvoir. La démocratie sauvage actuellement en place, crée réellement tous les problèmes que nous connaissons. C'est, en fait, la dictature des personnes stupides, qui, étant une grande majorité, peuvent élire des personnes comme Adolph Hitler, Georges Bush ou Saddam Hussein. Ensuite, tout le monde en paye les conséquences.

En fait, les Américains, même les conservateurs, ont commencé à blâmer George Bush de la catastrophe économique qui a juste commencé aux Etats-Unis. Mais, comme une sorte de karma naturel qui voit toujours ceux qui se comportent mal payer les conséquences de leurs mauvaises actions, le vrai responsable de ce fiasco n'est pas George Bush, mais ceux qui l'ont élu : la majorité de la population des USA. En d'autres termes, vous l'avez élu, en sachant parfaitement ce qu'était son programme, alors vous pouvez seulement vous blâmer vous-même des problèmes que vous avez maintenant.

Si, par la géniocracie, les personnes intelligentes, ou les "aînés", avaient le pouvoir, ce qui arrive en ce moment aux USA et à l'économie mondiale ne se serait jamais produits. 96 % de la population est stupide, et aussi longtemps que la "démocracie sauvage", c'est à dire les 96 % de personnes stupides, dirigeront le monde avec des élections sauvages, de mauvaises décisions seront prises et nous pourrions voir la fin du monde dans un holocauste nucléaire. Une fois, un philosophe français à dit "Puisque les gens stupides font plus d'enfants que les gens intelligents, Il y a sur la terre de plus en plus de gens stupides et de moins en moins de gens intelligents..." et il a conclu : "la seule solution pour échapper à l'holocauste nucléaire cataclysmique que créeront ces personnes stupides (qui élisent un gouvernement stupide), c'est de construire des vaisseaux spatiaux et de s'échapper pour créer une nouvelle civilisation où toutes les personnes intelligentes émigreront...". Et il se peut que ce soit la seule solution... Peut-être que les Elohim ont fait de même et c'est peut-être la raison pour laquelle ils ont 2 planètes : "La planète de la vie éternelle" là où seulement les "aînés" et les personnes sages vivent, et la planète des Elohim qui n'est pas beaucoup mieux que la terre...

Ainsi nous devons essayer de faire accepter la géniocracie, qui est en quelque sorte "un gouvernement d'"anciens", par l'humanité. Ce processus n'est pas la fin de la démocratie. Au contraire, c'est l'acceptation démocratique de la fin de la démocratie sauvage que nous avons, et son remplacement par une sélection démocratique où les personnes intelligentes et les sages sont les seules qui peuvent voter et être élues. Ainsi nous pouvons éviter d'élire un futur Adolph Hitler ou un futur Georges Bush...
Ce n'est pas le démenti des belles valeurs fondamentales de l'Amérique mais une amélioration de ces valeurs très fondamentales en créant un gouvernement du peuple par le peuple, mais le peuple, acceptant, comme dans un groupe éthnique traditionnel pré-démocratique, que certain "aînés" ou des personnes intelligentes peuvent faire de meilleurs choix plutôt que de suivre dans une sorte de démocratie sauvage la dictature de la majorité qui donne le plus souvent de très stupides choix dus à un manque d'éducation, d'expérience et surtout un manque d'intelligence. Si le Q.I. de tous les politiciens était rendu public nous aurions quelques grandes surprises et j'aimerais bien savoir (et je devine que je ne suis pas seul) le Q.I. de George Bush.

Voilà plus de 2 siècles maintenant que le monde est dirigé par la démocratie et nous pouvons voir les dommages, les génocides et les drames que cela a créés à tous les niveaux. Ainsi il est temps de la remplacer en essayant quelque chose de mieux si nous voulons sauver la planète. Car gouverner c'est prévoir le futur, et il est très facile de voir que pas même un seul gouvernement élu démocratiquement a pris les bonnes décisions pour éviter les problèmes que le monde rencontre actuellement tout comme durant les 2 derniers siècles. Ils sont totalement incapables de gouverner et ils l'ont prouvé. Toute autre justification c'est juste du bla bla bla, parce que la seule manière de juger un fait c'est de voir les résultats qu'il a créé. Et les résultats sont dramatiques dans tous les domaines : guerres, holocaustes, génocides, famines tuant 1000 enfants chaque minute, dépressions économiques et monétaires, pollution détruisant 10 espèces animales par jour, etc... Il est facile de voir les fruits pourris de la "démocracie sauvage".

Il est temps maintenant d'accepter démocratiquement le fait que nous devons passer à une démocratie sélective où seulement des "aînés" et des personnes sages peuvent voter et être choisis pour prendre finalement les bonnes décisions pour l'humanité. Et comme un philosophe l'a dit : "la politique est trop importante pour la laisser aux soins des politiciens".

Si nous ne réussissons pas à remplacer la démocratie sauvage par la géniocracie, alors la seule manière de survivre sera de construire des vaisseaux spatiaux et de se préparer à fuir pour créer une autre civilisation sur une autre planète où toutes les personnes intelligentes émigreront pour s'échapper de "la merde" de la terre avant que toute vie sur terre arrive à extinction à cause de la démocratie sauvage ou de la dictature des imbéciles.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La mondialisation est un fait économique, elle est encore loin d'être un fait politique.

Et pourtant c'est une question de cohérence et plus encore de survie.

Aujourd'hui, tous les humains sont reliés (internet, télévision et autres moyens de communication), interdépendants; l'humanité ressemble à un corps vivant.

Dans tout corps vivant, toutes les cellules sont interdépendantes et, en même temps, le cerveau dirige les actions de l'être vivant. Si les cellules du bras avaient autant de pouvoir décisionnelles que celles du cerveau; cet être vivant ne survivrait que peu de temps.

Il est possible que nous aussi, il nous reste que peu de temps de survie si nous ne changeons pas de politique.

 

pour en savoir plus : http://prorael.org/download.php?view.28

 

Dernière minute, une nouvelle preuve : http://www.liberation.fr/monde/0101284307-bush-l-admet-je-n-etais-pas-prepare-pour-la-guerre

Bush l'admet : «Je n'étais pas préparé pour la guerre».

Et pourtant il été élu et réélu démocratiquement. Cherchons où est l'erreur ?

L'admettre et, ensuite, trouver, non pas le moins mauvais des systèmes, mais le meilleur système, car nous avons droit au meilleur dans la vie, et nous sommes capable de le trouver.

 

 



 

Repost 0
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 09:57
Question sans réponse !
Question taboue !


Question sans réponse dans les médias.
Et question totalement saugrenue à l'éducation Nationale.



Extrait d'une des vidéo:
Les banques

La plupart d’entre nous croyons que les banques prêtent de l’argent, leur ayant été confié par des dépositaires. C’est facile à imaginer, mais ce n’est pas la réalité.

En fait les banques créent l’argent qu’elles prêtent non pas à partir des possessions des propriétaires, ni de l’argent déposé, mais directement à partir de la promesse des emprunteurs de les rembourser. La signature de l’emprunteur sur le contrat de prêt constitue une obligation de payer à la banque le montant de l’emprunt plus les intérêts, ou alors de perdre la maison, la voiture ou tout bien ayant constitué la garantie. C’est donc un engagement important pour l’emprunteur. Qu’est ce que cette même signature implique pour la banque ?

La banque se doit de faire exister la montant du prêt et le marquer sur le compte de l’emprunteur. Ca parait invraisemblable ? Assurément ça ne peut être la vérité …Mais ça l’est .


Prenez le temps d'en savoir plus et pourquoi cette question est si dérangeante pour ... !!!

part 1 :
http://www.dailymotion.com/video/k3SPSfiI2UCqd4DT5c

part 2 :
http://www.dailymotion.com/video/k5j9ufl8ospOf4DT6P

part 3 :
http://www.dailymotion.com/video/k3gYph7WaEQDtRDT7J


En français :
http://diablogtime.free.fr/?p=577


Edifiant, n'est ce pas !!!

Repost 0
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 07:32

Une chanteuse transsexuelle turque jugée pour dénigrement de l'armée

La célèbre chanteuse transsexuelle turque Bülent Ersoy a comparu mercredi devant un tribunal d'Istanbul pour dénigrement du service militaire après avoir affirmé sur un plateau de télévision que si elle avait eu un enfant, elle n'aurait pas voulu l'envoyer à l'armée.

"Si j'avais eu un enfant, vous imaginez que je (le) conduirais à la tombe parce que quelqu'un assis au bout de la table a dit: 'tu dois le faire, il doit le faire'? ", avait déclaré l'artiste fin février, en pleine opération de l'armée turque contre des rebelles kurdes dans le nord de l'Irak.

Poursuivie pour avoir "découragé par voie de presse le peuple d'effectuer le service militaire", un délit passible de trois ans de prison, Mme Ersoy, 56 ans, ne s'était pas présentée en juin à une première audience et la cour avait menacé de recourir à la force publique en cas de nouvelle absence.

L'extravagante artiste très populaire en Turquie est arrivée mercredi au tribunal à bord d'une limousine noire aux vitres teintées et a rejoint la salle d'audience au pas de course, lunettes de soleil sur le nez, en refusant de répondre aux questions des journalistes.

Devant la juge, Mme Ersoy a maintenu ses déclarations tout en plaidant son innocence. "J'ai parlé au nom de l'humanité et même si on me condamnait à mort je dirais les mêmes choses: il faut trouver une solution plutôt que de s'entretuer", a déclaré la diva. "Jamais je n'ai dit 'n'envoyez pas vos enfants à l'armée'", a assuré l'artiste. "Je n'ai rien dit qui puisse constituer un crime".

Tout Turc est appelé sous les drapeaux à partir de 18 ans pour servir de six à 15 mois selon son niveau d'éducation. La Turquie ne reconnaît pas le droit à l'objection de conscience, les réfractaires pouvant encourir une peine de prison. (belga/7sur7)
24/09/08 18h58


Source :
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/427329/2008/09/24/Une-chanteuse-transsexuelle-turque-jugee-pour-denigrement-de-l-armee.dhtml

Où sont les hétérosexuels ?

Les soit disant normaux !
Ils dorment ,sans doute, du sommeil du juste ... inconscient !?

Evidemment, il faut du "caractère" de la conscience pour ose faire comme Bülent Ersoy !
Il est plus facile d'être silencieux dans ses pantoufles que de la suivre.

Réveillez vous les normaux, osez être ... être  hors de la normalisation, du conformisme, de l'embrigadement politique, militaire, religieux !

Décidez maintenant que vous en avez assez de vous conformer! Choisissez de devenir extrêmement anormaux. Notre planète est peuplée de 5 milliards et demi d’êtres humains normaux. Ils ont des bombes à neutrons normales, ils ont des guerres normales, ils ont des frontières normales, ils ont des politiciens normaux, ils ont des drogues normales. Puis il y a des gens qui pensent que les frontières devraient être supprimées, ceux-là sont anormaux. Je suis de ces gens-là et je crois que si vous êtes là, c’est parce que vous aussi vous voulez être anormaux et comme moi répandre l’amour… mais cela c’est anormal! Raël
Source :
http://www.raelsearch.com/fr

Repost 0
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 07:41
 
Comment faire, que doit je faire pour ne pas être un idiot utile ?
 
Selon la phrase célèbre attribuée à Lénine : « les idiots utiles ».
 
 
 
Comment rester « sec » tout en étant plongé dans un bain socialo politico-religieux, quelque soit les tendances (le conformisme, l’anti-conformisme ; de droite ou de gauche ; religieuse ou athée) ?
 
Comment ne pas être de plein gré à mon insu ?
 
Comment être dans la société, sans être la société … du spectacle, voir sur le site : http://philo-du-futur.over-blog.com/article-5359802.html ?
 
Résumé : avons-nous la possibilité d’être ?
 
Il y a, sans doute, des conditions :
1° rechercher le niveau culturel le plus élevé qu’il m’est possible d’avoir.
2° cultiver mon intelligence (faire des liens entre tous mes savoirs culturels).
3 ° Se détacher de ma culture (inculquée par la famille et la société environnante).
4° être honnête, ce qui veut dire que le surprenant, l’impensable ont autant de valeur que l’évidence.
 
Après ceci, quelles sont mes valeurs ?
 
Mes valeurs sont elles conditionnées par les émotions, par la raison ou par la conscience ?
 
Voir le test du train :
Emotionnel, rationnel, conscience, amour
 
 
1° situation :
Un train roule sur 1 voie principale où se trouvent bloquées 5 personnes.
Entre le train et les 5 personnes, il y a une 2° voie sur laquelle 1 personne est bloquée.
Vous avez la possibilité de dévier le train sur la 2° voie.
Que faites vous ? (rayez ce que vous ne faites pas)
1° rien, le train va écraser les 5 personnes.                               
2° actionner la déviation, le train va écraser 1 personne.
 
 
2° situation :
Un train roule sur 1 voie où se trouvent bloquées 5 personnes.
Vous êtes sur un pont, entre le train et les 5 personnes, avec une personne corpulente,
Si vous jetez la personne corpulente sur la voie,
Le train va tuer la personne et s’arrêter.
Que faites vous ? (rayez ce que vous ne faites pas)
1° rien, les 5 personnes seront écrasées.                      
2° jeter la personne corpulente.
 
 
1° situation : Pourquoi avez-vous :
- rien fait   :
          
- actionner la déviation  :
 
 
2° situation : Pourquoi avez-vous :
- rien fait :
 
- jeter la personne   :
 
                                   ------------------------------------------------------------
 
Si j’ai actionné la déviation : je suis dirigé par le rationnel.
Si j’ai jeter la personne : je suis dirigé par le rationnel.
 
Si je n’ai pas jeter la personne parce cela m’est répugnant : je suis dirigé par mes émotions.
 
Si je ne fais rien, dans les 2 cas, si je m’en « lave les mains » pour ne pas prendre de responsabilité, par fatalisme, je me mets en condition d’objet et non de sujet (négation de l’être pensant et agissant).
 
Mais, Si dans les 2 cas je n’ai rien fait, parce que, consciemment, je ne prends pas l’initiative de tuer une personne, d’une manière ou d’une autre et quels que soient les motifs.
Alors il est possible que je ne sois pas un « idiot utile », mais un « intelligent utile » … à moi et à l’humanité.
 
Car si je peux tuer une personne je peux tuer l’humanité (question de circonstance).
Rien ne peux justifier la mort d’un être humain, même si la survie de l’humanité en dépend.
 
Quelque qu’en soit la raison, si je tue une personne, je ne suis plus innocent ; le crime s’inscrit alors dans mon être et il y aura des myriades de raisons (rationnelles ou/et émotionnelles) pour recommencer !
 
Mes émotions sont conditionnées par mes valeurs.
La raison est le conditionnement de la société.
Mes valeurs sont mon choix de conditionnement, je suis contraint à vivre avec, mais je peux, à tous moments, changer de valeurs.
La question est : 
suis-je un « idiot utile » à mes valeurs (être au service de valeurs acquises)
ou mes valeurs sont elles « intelligemment utiles » à mon être (moi et humanité toute entière) ?
 
Repost 0
8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 21:04
Vous avez entendu parler de Raël !?

Mais l'avez vous entendu parler !?

7 minutes 42  de vidéo

http://youtube.com/truthveritas2


pour savoir si les rumeurs sont vraies ou fausses !?

Pour savoir  entre Raël et les médias qui est le plus intéressant à écouter pour notre liberté et notre conscience.

maintenant c'est à vous de décider, en connaissance.






Repost 0
19 juin 2007 2 19 /06 /juin /2007 16:18

CHOMSKY

Les Médias et les Illusions Nécessaires

film de Mark Achbar et Peter Wintonick

Voir : http://www.k-films.fr/distribution/films/chomsky/chomsky.html

 

et livre de Sandrine Vernet et Klaus Gerke (K - films EDITIONS)

Dos du livre :

"Ceux qui ont crevé les yeux du peuple lui reproche d'être aveugle" John Milton 1642.

Le moteur de la société industrielle moderne c'est le gain personnel qu'on juge légitime, et même méritoire car les vices de l'un font la prospérité de tous comme dit l'expression. On sait depuis longtemps qu'une société fondée sur ce principe finira par se détruire.

Cette société durera, avec ses souffrances et ses injustices, tant et aussi longtemps qu'on prétendra que les engins de mort créés par les hommes sont limités, que la Terre est inépuisable et que le monde est une poubelle sans fond.

A ce stade de l'histoire, il n'y a plus qu'une alternative. Ou bien la population prend sa destinée en main et se préoccupe de l'intérêt général guidée en cela par les valeurs de solidarité et d'altruisme ou bien c'en sera fait de sa destinée tout court.

Aussi longtemps qu'un groupe dominera dans la société  il mettra en avant des politiques qui serviront ses intérêts.

Mais les conditions de la survie, sans parler de la justice nécessitent une planification dans l'intérêt de l'ensemble c'est à dire de la communauté globale. L'élite doit elle asservir les mass-médias comme elle prétend devoir le faire pour imposer des illusions nécessaires pour tromper la bête majorité et la tenir à l'écart? Bref, il faut se demander si la démocratie est un bienfait ou une menace à écarter.

Dans cette phase critique de l'existence humaine la démocratie est plus qu'une valeur à chérir elle est peut être la clé de la survie.

Noam Chomsky 

Comment faire pour que la démocratie soit réelle et non pas une illusion dévastratrice ?

une solution est proposée par : Claude Vorilhon dans le livre "la géniocratie"

Voir : http://www.prorael.org/download.php?view.28

 

 

 

Repost 0
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 21:37

comment fonctionne le monde!!!

 

 

  

 

            Résumé de la pensée de  Guy Debord

 

 

 

 

  

Nous sommes dans une société du spectacle.

 

en voici les piliers :

1° Le renouvellement technologique incessant (création de besoins frelatés, pour entretenir le système de consommation).

2° La fusion économico étatique (dilution de l'état dans le marché)

 

 

 

3° Le secret généralisé (système mafieux dans l'état)

 

4° Le faux sans réplique (les maîtres du monde sont aussi les maîtres de sa représentation).

5° Le rapport des gens au monde est remplacé par le rapport du spectacle au monde, manipulé par les maîtres du monde.

 

 

 

6° Présent perpétuel : abolir toute conscience historique.(rien à voir avec les comémo!!!)

 

 

Les maîtres du monde ne sont pas les individus identifiables, mais un système qui intègre tout... (ou presque)!!! (les 200 familles les plus riches ne sont que les plus visibles représentants, acteurs, consommateurs, serviteurs de ce système).

 

 

 

 

La contestation est inclue dans le système, elle nourrit le système ( contestation - violence - répression - contrôle.

Contestez, contestez, le système restera!

Même plus, la contestation pérénise le système capitaliste, c'est la société du spectacle qui se donne en spectacle!

Soyez contre ... c'est renforcer l'adversité.

Lutter, militer contre ce que nous considérons comme mal, c'est renforcer le mal. La peur (de ceci de cela) est toujours mauvaise conseillère; Gandhi, Mendela n'avaient pas peur !

Seul militer pour ... est constructif !

Lutter pour ... la liberté, la fraternité, en laissant l'apartheid à ceux qui n'ont rien compris! (telle était la devise de Mendela).

Lutter pour, c'est toujours chercher le positif, c'est être en Amour.

Seul l'Amour nous change, nous "transporte", seul l'Amour peut transformer le monde pour vivre en harmonie avec soi et TOUS les autres!

Seul l'Amour est contestataire, révolutionnaire (rêvolutionnaire)!

Tout le reste est de l'égoïsme conscient ou inconscient, conditionné par notre environnement !

 

 

Repost 0
28 février 2007 3 28 /02 /février /2007 09:32

 

 

Jean Hus

 

 

Un précurseur du siècle des Lumières !

 

 

Un exemple comme défenseur de la liberté d’expression !

 

 

Penseur honnête, chercheur de la vérité,  il est mort brûlé vif pour cela ; ne dilapidons pas, aujourd’hui, son œuvre !!!

 

 

 

 

La liberté se meure si nous ne la cultivons pas !

 

 

Pas de compromission avec les sbires de la normalisation!!!

 

 

 

 

 

 

Jan Hus, né en Bohême du sud  en 1369 ou 1370, mort à Constance (Allemagne) le 6 juillet 1415 était un réformateur tchèque qui fut condamné par l'Église catholique romaine et brûlé par le bras séculier.

 

 

 

Les débuts

 

 

 Né en Bohême en 1369, Jan Hus étudie à l'Université de Prague où il obtient le "baccalauréat" et le mistral. Devenu professeur à l'université, il est ordonné prêtre (en 1400) et commence à prêcher à l'église de Saint-Michel et puis à la Chapelle de Bethléem. En 1401 il devient doyen, un an plus tard recteur de l'université de Prague, où il attise la lutte entre Tchèques et Allemands. Influencé par l'Anglais John Wyclif, il s'interroge sur les conséquences pratiques de l'obéissance au Christ, prononce des sermons contre ce qu'il appelle les erreurs du catholicisme et se consacre à la réforme de l'Église.

 

 

 

 

Sa doctrine

 

 

Il se trouve bientôt à la tête d'un mouvement national de réforme et prend la défense des écrits de l'anglais Wyclif condamné par une bulle pontificale. Il est excommunié en 1411 et à nouveau en 1412. Le conflit avec Rome s'exacerbe avec la critique de la vente des indulgences. Hus en appelle au jugement du Christ, instance inconnue du droit canonique. Il compose en latin ou en tchèque Questio de indulgentiis, Explication de la foi (1412), De Ecclesia et Explication des Saints Évangiles (1413).

 

 

 

 

Sa fin

 

 

Dans cette Bohême de 1414, déchirée par les luttes intestines, menacée d'une croisade, Jan Hus est frappé d'excommunication alors que les œuvres de Wyclif sont brûlées, et quoique finalement plus modéré que l'anglais, il est chassé de la ville. Il continuera, dans les campagnes, sa prédication évangélique. Elle entraînera un soulèvement populaire.

 

 

Hus est persuadé, que seul un Concile, qui forcément reconnaîtrait la justesse de ses thèses, pourrait mettre fin à cette situation tragique.

 

 

Vient le concile de Constance, dont le pape antipape Jean XXIII de Pise a signé la convocation. Hus s'y rend, muni d'un sauf-conduit signé du Roi Sigismond afin d'y défendre ses thèses.

 

 

A Constance, ont accourus, en grand apparat, les représentants des grandes nations catholiques, tous les prélats et les princes que compte la Chrétienté, y compris des orthodoxes, des lithuaniens, des coptes. Le premier but du Concile , réuni sous la pression de Sigismond, n'est pas de le juger, mais de mettre fin à ce scandale que représente le schisme d'Occident. Trois soit-disant « papes » se disputent la tiare, « Jean XXIII », « Grégoire XII » et « Benoît XIII ». Le Concile, qui reconnaît au début « Jean XXIII » finira par le déposer, comme il condamnera « Benoît XIII », tandis que « Grégoire XII » démissionne volontairement. Martin Vsera alors élu.

 

 

Au premier rang des censeurs de Jan Hus, outre le cardinal d'Ailly, de Cambrai, et son disciple Jean Gerson, chancelier de l'Université de Paris, se trouvent les grands inquisiteurs, secondés par les plus brillants canonistes romains. Les juges procèdent à des interrogatoires 'ex-cathedra', Hus n'a que trop rarement la parole, malgré tout il arrive à désarçonner ses accusateurs. Peu à peu, les débats quoique fort confus, tournent à l'avantage du réformateur. Constatant la chose, le pape s'empresse de fuir, non sans ordonner que Jan Hus soit arrêté et jeté en prison pour « avoir nié l'autorité de l'Eglise ». Il fuit, en pleine nuit, car aux alentours, le peuple gronde. Au cachot, après des semaines d'interrogatoires incessants, Jan Hus ne faiblit pas et parle comme le feront plus tard les premiers protestants : «  Dieu et ma conscience sont mes seuls témoins, jamais je n'ai prêché ni enseigné les choses que les témoins invoquent contre moi ». Condamné comme hérétique à être brûlé vif, il s'écriera : « Seigneur Jésus-Christ, pardonne à tous mes ennemis  ». La censure passera au crible ses ultimes lettres, écrites de sa cellule, à ses amis de Prague.

 

 

 

 

 

Enfin, le bras séculier va pouvoir intervenir, puisque, selon le jugement, Jan Hus doit être « réduit à l'état laïc  ». Selon les rites prévus : le bourreau lui arrache publiquement les vêtements dont les 'pères' l'avaient revêtu pour cette parodie. Coiffé d'une mitre de carton sur laquelle sont peints des diables, il est emmené vers le bûcher au milieu d'une foule partagée entre colère et délire : on le lie au poteau, entouré de paille humide et de fagots, et le feu est mis au bûcher. Tandis que montent les flammes, Jan Hus aurait chanté : « Christ, Fils du Dieu vivant, aie pitié de moi ».

 

 

Enfin, comble de ce martyre, l'aide- bourreau réduit ses os brûlés en poussière que l'on va jeter dans les eaux du Rhin car selon le jugement : « De Jan Hus, il ne doit rien rester ». C'était le 6 juillet 1415. Son ami Jérôme de Prague, qui était venu le soutenir, s'exclamera : « On a pu le brûler, mais on ne brûle pas la vérité ». Las, il subira le même sort, le 30 mai 1416.

 

 

La révolution hussite, évènement de première grandeur dans l'histoire européenne, est en route, un peuple révolté va s'organiser militairement pour tenir tête 25 ans durant à toutes les armées européennes coalisées. La supériorité militaire et technique d'une armée de volontaires élisant leurs chefs, Jean Zsika puis Procope, dans le cadre d'une idéologie égalitariste voire communiste, est le précédent immédiat du protestantisme européen, l'exemple que tous les chefs protestants ont médité, la crainte que nourissent toutes les chancelleries et évêchés depuis ce temps.

 

 

 

 

Source :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Jan_Hus

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comparez les paroles !

 

 

 

 

D’un hérétique (Jean Hus): « Cherche la vérité, écoute la vérité, apprends la vérité, aime la vérité, défends la vérité jusqu'à la mort, car la vérité te sauvera... »

 

 

 

 

D’un Saint Père (Jean Paul 2): «  Profond regret pour la mort cruelle infligée à Jan Hus et pour la blessure qui s'en suivit, source de conflits et de divisions, dans l'esprit et dans le coeur du peuple de Bohême ».

 

 

 

 

D’un chef d’Etat (Vaclav Havel) : « La vérité et l'amour doivent l'emporter sur le mensonge et la haine ».

 

 

 

 

Source : http://www.radio.cz/fr/article/80774

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Représentation des mœurs lors du Concile de  Constance en 1415.

 

 

 

 

Constance, l'entrée du port où trône la célèbre statue "L'Imperia".

 

 

Cette femme aux moeurs légères se nomme Imperia et porte en ses mains un Empereur et un pape au temps du concile de Constance...

 

 

 

 

 

 

 

               

 

 

 

 

Source : http://rialland.thomas.neuf.fr/page20.html

 

 

 

 

http://www.fg.vs.bw.schule.de/pa/mi-2001/ds/jeudi%2021.htm

 

 

 

 

 

 

Les puissances politiques et religieuses ont brûlé un chercheur de vérité, en le faisant passé pour un agent du diable !

 

 

Le vice s’érige en vertu et la vertu est montrée en vice !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce début de XXI° siècle, les mœurs de la société sont-ils différents que ceux des temps passés?

 

 

 

 

Peut être pas !!!

 

 

 

 

 Prenons par exemple : La Théologie de la Libération et le Vatican

 

 

 

 

    Oscar Romero     http://fr.wikipedia.org/wiki/Oscar_Romero

 

 

 

 

Oscar Romero, né en 1917 à Ciudad Barrios, était archevêque au Salvador, assassiné le 24 mars 1980.

 

 

Théologie de la libération

 

 

La théologie de la libération est un mouvement de pensée politique et religieux issu de l'Église Catholique né en Amérique

latine en 1972 et inspiré par le communisme pour certains (plutôt marxiste), mais qui trouve sa source dans les textes

prophétiques de la bible et la révélation évangélique (la victime innocente). Ce courant prône la libération des peuples et entend ainsi renouer avec la tradition chrétienne de solidarité.

 

 

Il est lié à l'apparition de militants politiques des pays du Tiers-monde dont l'action partage un fondement politique et religieux : politiquement, proche du socialisme, qui insuffle à la religion chrétienne une valeur intrinsèque de mission libératrice du peuple de leur point de vue.

 

 

Cette conception de la religion, dont le rôle est central dans beaucoup de pays du Tiers-monde ayant adopté les religions autrefois imposées par les pays colonisateurs, est à l'opposé des conceptions condamnant la religion comme instrument univoque d'oppression réf. nécessaire, lié notamment a l'idéologie communiste.

 

 

Desmond Tutu a été un militant actif de la théologie de la libération.

 

 

 

 

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ologie_de_la_lib%C3%A9ration

 

 

 

Lors d'un voyage à Mexico en janvier 1979, le pape Jean-Paul II déclare que « cette conception du Christ comme une figure politique, un révolutionnaire (...) est incompatible avec les enseignements de l'Église ».

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis que l’Eglise  Chrétienne s’est alliée au pouvoir temporel (an 314),

 

 

il est malsain (pas saint du tout) d’être un chrétien authentique !

 

 

La recherche de la vérité est une voie bien périlleuse.

 

 

 

 

 

 

Repost 0