Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 09:41

 

 

Benoît XVI fustige les lois qui nient la différence entre les sexes

 

Quatre jours après l'adoption par le parlement portugais d'une mesure pouvant autoriser le mariage homosexuel, et quinze jours après la célébration d'une union entre conjoints du même sexe en Argentine, l'église catholique reprend pied dans le débat.

Le pape Benoît XVI a fustigé ce lundi matin les lois qui aboutissent, selon lui, à nier la différence entre les sexes.

Présentant ses voeux au corps diplomatique, dans un discours consacré à la défense de l'environnement, le souverain pontife a dénoncé comme une «attaque» envers ce que Dieu a créé, des «lois ou des projets qui, au nom de la lutte contre la discrimination, portent atteinte au fondement biologique de la différence entre les sexes».

Sans citer ni le Portugal ni l'Argentine, il s'est toutefois référé «à des pays européens ou du continent américain».

Vendredi, le Parlement portugais a adopté en première lecture un projet de loi permettant aux homosexuels de se marier, un texte présenté comme une «loi de la liberté, de la justice, de l'égalité et de l'humanisme» par le Premier ministre José Socrates. Le 28 décembre, le premier mariage gay de l'histoire de l'Amérique latine, la plus grande région catholique au monde, a été célébré dans l'intimité à Ushuaïa, dans le sud de l'Argentine.

«La liberté ne peut être absolue, parce que l'homme n'est pas Dieu» et «le chemin à suivre ne peut être fixé par l'arbitraire ou le désir», a affirmé Benoît XVI.

Source : http://www.leparisien.fr/societe/benoit-xvi-fustige-les-lois-qui-nient-la-difference-entre-les-sexes-11-01-2010-772934.php

 

«  … les lois qui nient la différence entre les sexes … »

Permettre à une catégorie d’humains de vivre leur existence selon leur aspiration, n’empêche nullement aux autres de jouir de leur liberté et de leur différence.

Voici un glissement de sens, connu en philosophie ; qui, de la part d’un érudit, peut être considéré comme une perversion, un acte délibéré de tromper le lecteur.

 

« …dénoncé comme une «attaque» envers ce que Dieu a créé, … »

Qui a donc créé les homosexuels humains et tous les animaux qui le sont (homosexuels)?

Dieu aurait il un concurrent ?

Si oui, Dieu perd un certain nombre de qualités réservées à Dieu .

Si non Benoît XVI est un inventeur de problèmes qui n’existent pas (définition d’un mystique), un perturbateur de l’humanité.

 

«  …Sans citer ni le Portugal ni l'Argentine, il s'est toutefois référé «à des pays européens ou du continent américain». … »

Voici un exemple fort de malhonnêteté, de couardise, de manque de courage de dire sa pensée réelle.

Pour aller au paradis (après la mort et s’il existe)  mieux vaut ne pas suivre son exemple, il me semble.

 

«La liberté ne peut être absolue, parce que l'homme n'est pas Dieu»

La liberté est un concept sans concession, elle est ou n’est pas.

Donc nous ne sommes pas libre (Sartre l’avait déjà dit) puisque Dieu est là .. Enfin, si l’on croit les dires de celui qui se prétend être son représentant. Au moins cette phrase a le mérite d’être claire, nous sommes les objets (esclaves) de Dieu ; Qu’on se le dise et redise.

 

«le chemin à suivre ne peut être fixé par l'arbitraire ou le désir»

Tout à fait benoît XVI !
Et vous en êtes un grand thuriféraire de l’arbitraire et du désir de dominer les esprits.

 

Tromper le lecteur ; inventeur de problèmes ; asservissement des Hommes ; utilisateur de l’arbitraire :

Voilà des qualités que presque tous les Papes ont utilisées depuis l’an 390 pour dicter leur crédo et asseoir leur pouvoir.

Mais les mensonges « bien dits » ont toujours grand pouvoir de persuasion, comme disait La Boétie dans « le discours sur la servitude volontaire :

« Les tyrans eux-mêmes trouvaient étrange que les hommes souffrissent qu'un autre les maltraitât, c'est pourquoi ils se couvraient volontiers du manteau de la religion et s'affublaient autant que faire se peut des oripeaux de la divinité pour cautionner leur méchante vie. ».

Et : « Quand je pense à ces gens qui flattent le tyran pour exploiter sa tyrannie et la servitude du peuple, je suis presque aussi souvent ébahi de leur méchanceté qu'apitoyé de leur sottise. ».

 

Repost 0
Published by lovyves - dans société
commenter cet article
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 15:42

 

 La fausse Donation de Constantin
de Lorenzo Valla 

Extrait :
Contre les lois divines et humaines, le souverain pontif ne peut rien lier ou délier.

Et, donner sa vie pour la défense de la vérité et de la justice, c’est le comble de la vertu et de l’honneur. C’est la suprême récompense ; combien versent leur sang pour la patrie terrestre ?

J’offre le mien pour la patrie céleste ; ils la méritent ceux qui sont agréable à Dieu, non aux hommes. La peur de la mort me ferait reculer ?

Arrière toute crainte, arrière les appréhensions, les épouvantes.

C’est d’un cœur ferme, en toute confiance, en plein espoir qu’il faut défendre la cause de la vérité, la cause de la justice, la cause de Dieu.

Je me doute qu’on me demande quelle inculpation j’entends diriger contre les souverains pontifs, une inculpation grave assurément, car je les accuse ou d’une honteuse ignorance ou d’une horrible avarice, forme de l’idolâtrie, ou de l’orgueil du pouvoir que toujours accompagne la cruauté.

En effet il y a quelques siècles, ou bien, ils ne soupçonnaient pas la donation de Constantin comme une fraude ou bien une imposture, ou bien ils la fabriquèrent eux-mêmes et ceux qui suivirent, emboîtant le mensonge de leurs devanciers, défendirent comme vraie cette donation, qu’ils savaient fausse.

 

Lorenzo Valla

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lorenzo_Valla

 

La donation de Constantin

http://fr.wikipedia.org/wiki/Donation_de_Constantin

 

Religion Chrétienne : Trois siècles exemplaires, dix sept siècles de mensonges, impostures, de crimes, d’appels au meurtre : les Musulmans, les Cathares, les Vaudois, les Protestants ; l’inquisition : Jeanne d’Arc (une sorcière, puis Sainte vingt après !!!

Galilée, Giordano Bruno, brûlé vif en 1600, voir : http://www.thereisnogod.info/France/Giordano.html

 

Soutien des pogroms contre les Juifs (Juifs déicides).

 

Et, tout ceci au nom de l’amour de Dieu, Jésus étant l’incarnation de Dieu et l’Homme exemplaire !?

Comme disait Brassens dans une de ses chansons (les quatre bacheliers) : Ça laisse à penser que, pour eux, sans vergogne, l'Evangile, c'est de l'hébreu, c'est de l'hébreu.

 

Et le mensonge, l’effronterie continue :

Benoît XVI dit sa « honte » aux évêques irlandais :

Après la publication du terrible rapport sur les abus sexuels commis par des prêtres, le pape a réuni, le 11 décembre, les responsables de l’Église d’Irlande et les chefs de dicastère de la Curie romaine

http://www.la-croix.com/Benoit-XVI-dit-sa--honte--aux-eveques-irlandais/article/2405952/4078

 

N’était il pas le secrétaire principal du Vatican vers les années 1990, pendant que ces crimes se déroulaient ?

Le Vatican, à l’époque rejetait les accusations de pédophilie.

Un responsable ignorant ou dissimulateur devrait démissionner ou faire nettoyer les « écuries d'Augias » du Vatican pour revenir à l’essentiel du message de Jésus :
aime ton prochain comme toi-même.
Mais là, c’est, peut être une tâche au-delà de sa volonté et de ses forces.

 


Conclusion :

Pendant trois siècles la chrétienté était une nouvelle religion non violente, religieusement exemplaire ; mais considérée comme une secte dangereuse par le pouvoir civil de l’époque.

Depuis dix sept siècles, la chrétienté est une religion sectaire et dangereuse pour l’humanité, mais respectable par les pouvoirs civils successifs.

Pour savoir plus sur la collusion entre le Vatican et les pouvoirs civils :
Anne Morelli : 
 http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1027

Peut-on établir une différence objective entre sectes et religions ?

 

 

 

 

Repost 0
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 11:13

 

 

Dans les stations d’essence « TOTAL » est affiché actuellement le slogan :


« Carburez à l’émotion ».

Ceci est totalement vrai pour beaucoup d’humains ; sinon cette affiche n’aurait pas été présentée.

 

Verra t’on un jour : « Carburez à la conscience » ?

Je l’espère !

 

C’est essentiel pour l’avenir de la totalité de humanité, il me semble.

 

Car face à un événement :

- Si je carbure à l’émotion, je réagis positivement ou négativement selon l’éducation que j’ai reçue et adoptée, les conséquences en seront positives ou négatives pour mon être et tout mon environnement.

- Si je carbure à la conscience, face à l’émotion naissance due à l’événement, je mets en « marche » la conscience et je décide de laisser l’émotion s’exprimer (réaction positive) ou de l’arrêter ,réaction négative, négative pour moi être et aussi pour tout mon environnement.

 

La différence entre les deux comportements est totalement essentielle.

 

Le jour où l’humain « carburera » à la conscience et à l’émotion en conscience, le rêve de Nietzsche  sera accompli ; le surhomme. Je dirai plutôt que l’homme sera alors un humain à part entière (totalement), plutôt que le « chaînon manquant » actuel entre l’animal instinctif et l’humain.

Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 15:05

 

 

Un soldat américain en Afghanistan coûte 1 million

Envoyer un soldat américain en Afghanistan coûte en moyenne plus d'un million de dollars par an, a affirmé dimanche le New York Times, citant des responsables de l'administration du président Barack Obama.

Source et suite :

http://www.cyberpresse.ca:80/international/etats-unis/200911/15/01-921892-un-soldat-americain-en-afghanistan-coute-1-million.php

 

 

Les américains ont de plus en plus faim


APA – Jack­son (Etats Unis) Selon une étude ren­due pu­blique par le dé­par­te­ment amé­ri­cain de l’agri­cul­ture, 17 mil­lions de foyers amé­ri­cains sont confron­tés à de sé­rieux pro­blèmes pour se nour­rir chaque jour.

 

Source et suite :

http://www.afriqueavenir.org/2009/11/18/les-americains-ont-de-plus-en-plus-faim/

 

Dépenser de l’argent et l’énergie des citoyens pour concevoir, fabriquer et employer des armes coûtent très cher. Et ensuite il faut reconstruire les habitations des villes bombardées, soigner les blessés. De plus la guerre attise la haine.

Si les Américains avaient dépensé le dixième des dépenses militaires en aide aux populations de ces pays, les habitants seraient reconnaissants et aimeraient les Américains.

Le crime contre l’humanité n’est pas une spécialité des vaincus.

Mais la justice est généralement immanente, l’Histoire nous le rappel, demain les E U sera un pays en retard par rapport aux pays qui ne cherchent pas à dominer le monde et qui utilisent leurs ressources pour le bien de leur population.

 

Repost 0
Published by lovyves - dans société
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 16:28

 

 

« ceux qui d’un mot font condamner un homme, qui tendent des pièges à celui qui rend des arrêts à la porte et pour un rien font tord au juste. »

Bible : Isaïe 29,21

 

Antifascistes encore un effort... si vous voulez l'être vraiment !

Par Jean Bricmont

Extrait :

« Pour guérir radicalement la censure, il faudrait la supprimer car l'institution est mauvaise et les institutions sont plus puissantes que les hommes. » Karl Marx.

(…) jusqu’où ira-t-on dans la répression des opinions « scandaleuses » ? On requiert un an de prison (avec sursis) contre Dieudonné pour un sketch. On est évidemment libre d'estimer ce sketch de très mauvais goût, insultant, et le condamner moralement (3). Mais un an de prison (même avec sursis) ? Que répondra-t-on aux Noirs et aux Musulmans qui pourraient se sentir insultés par d'autres sketches (y compris certains sketches de Dieudonné) ? Comment éviter que les Musulmans, qui se considèrent insultés par les caricatures du Prophète, et l'impunité dont elles jouissent (heureusement), n'y voient une nouvelle preuve du « deux poids, deux mesures » à leur égard (4) ? Aujourd'hui, divers courants au sein de l'Union Européenne veulent sacraliser la mémoire des « victimes du communisme ». Où s'arrêtera-t-on? Une partie de la gauche s'inquiète de cette dernière sacralisation - mais peut-être aurait-elle été mieux avisée de ne pas entrer, justement à propos des victimes du fascisme, dans le jeu de la sacralisation.

Source : http://alainindependant.canalblog.com/archives/2009/10/21/15521494.html

 

 

 

Patrick Lozès

 

Le préfet de l'Isère a pris la grave mais sage décision d'interdire* le "spectacle" intitulé "Sandrine", que Dieudonné devait donner aujourd'hui à l'espace Saint-Martin de Grenoble.

Source : http://patricklozes.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/10/25/dieudonne-indesirable-a-grenoble.html

 

Lettre ouverte aux censeurs de Dieudonné

Par J. Bricmont

 Guérir du cancer

Extrait :

« La liberté d'expression ne se divise pas. Elle n'est pas à géométrie variable: On peut tout dire contre les Musulmans, et rien contre les Juifs, de plus en plus chatouilleux, susceptibles. Dans ce dernier cas, on est aussitôt taxé d'antisémitisme. Et de quoi, dans le premier ? On peut même cracher sur le Prophète de l'Islam... Que n'aurait-on pas dit, à juste titre, si on crachait sur Abraham le Père des croyants ! »

 

Source : http://r-sistons.over-blog.com/article-lettre-ouverte-a-tous-les-censeurs-de-l-humoriste-dieudonne-38601936.html


« Malheur à vous, scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous bâtissez les sépulcres des prophètes et ornez les tombeaux des justes, et vous dites : Si nous avions été là aux jours de nos pères, nous n’aurions point participé avec eux aux meurtres des prophètes. »

Bible : Matthieu 23,29

 

Dieudonné (malgré son nom) n’est point un prophète, mais un juste dans la jungle de la duplicité.

Quant aux scribes et pharisiens hypocrites, ils sont, apparemment, toujours vivants et ont les qualités d’antifascistes et de censeurs en ce monde où l’ordre public rime avec pensée unique.

Repost 0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 07:25

 

Gandhi, l'oublié du comité

  clip_image001-copie-1.jpg

Gandhi discute avec Jawaharlal Nehru, Bombay, 1946

Après l'attribution du Prix Nobel de la paix à Barack Obama, le quotidien indien se demande pourquoi Gandhi, apôtre de la non-violence, n'a jamais été récompensé alors qu'il a été nommé trois fois.

A l’instar de Barack Obama, de nombreuses personnalités inspirées par le mahatma Gandhi se sont vu attribuer le prix Nobel de la paix. Mais pourquoi cet honneur n’a-t-il jamais été accordé à l’“apôtre de la paix”, en dépit de ses cinq nominations ? Bien qu’il ait été sélectionné à trois reprises, chaque fois, le comité Nobel a invoqué différentes raisons pour ne pas lui décerner le prix, l’une étant qu’il “n’était ni un véritable homme politique ni un militant des droits de l’homme, et [qu’il] n’a pas véritablement agi en faveur du droit international”. Gandhi, qui a montré au monde entier qu’il était possible d’obtenir ce qu’on voulait par la non-violence et la résistance passive [ce que l’on appelle en Inde la satyagraha], a été nommé en 1937, 1938, 1947 et en janvier 1948, quelques jours avant son assassinat.

En 1937, le Pr Jacob Worm-Müller, conseiller du comité Nobel, avait émis un avis négatif. “C’est sans aucun doute un homme bon, noble et un ascète. Mais, dans ses actes politiques, certains virages brusques peuvent difficilement être expliqués de manière satisfaisante par ses partisans… C’est à la fois un défenseur de la liberté et un dictateur, un idéaliste et un nationaliste. Il agit souvent comme un sauveur, mais, soudain, c’est un politicien ordinaire”, avait-il expliqué. Il avait également soutenu que Gandhi n’était pas “systématiquement pacifique” et qu’il aurait dû se douter que certaines de ses campagnes non-violentes contre les Britanniques finiraient par dégénérer dans la violence et la terreur : il faisait allusion au mouvement de non-coopération en 1920-1921 [boycott des marchandises et institutions anglaises] à la suite d’une attaque contre un commissariat de police à Chauri Chaura, dans l’Etat d’Uttar Pradesh, qui avait fait plusieurs victimes parmi les policiers. Jacob Worm-Müller estimait également que Gandhi se contentait de défendre les droits des Indiens. “Ce n’est pas un hasard si, en Afrique du Sud, il a essentiellement milité en faveur de la minorité indienne, alors que les conditions de vie des Noirs étaient encore pires”, avait-il indiqué dans son rapport au jury.

“Il est vrai que, parmi les personnalités sélectionnées, Gandhi est le plus brillant – on peut en dire beaucoup de bien. Nous devons toutefois nous rappeler qu’il n’est pas seulement un apôtre de la paix : il est d’abord et avant tout un patriote. En outre, nous devons garder à l’esprit que Gandhi n’est pas un homme naïf. C’est un excellent juriste et un avocat”, avait écrit, en 1947, le président du comité Nobel, Gunnar Jahn. En 1948, pour la troisième fois en onze ans, Gandhi était inscrit sur la liste des candidats sélectionnés. Après son assassinat, en janvier de la même année, le jury a dû réfléchir sérieusement à la possibilité de lui attribuer le prix à titre posthume. Le comité a finalement décidé de ne récompenser personne cette année-là, estimant qu’il n’y avait aucun “candidat vivant digne d’obtenir le prix”.
Source : http://www.courrierinternational.com/article/2009/10/15/gandhi-l-oublie-du-comite-nobel

Que reproche on à Gandhi ?

« Mais, dans ses actes politiques, certains virages brusques peuvent difficilement être expliqués de manière satisfaisante par ses partisans… »

 

Imprévisible !

Ceci est un grand défaut pour les Hommes politiques et pour ses partisans.
Car ceux-ci n’aiment pas être « dérangés », bousculés » dans leur idéologie, leur ligne de conduite définie à l’avance. Pour eux, une remise en question de l’idéologie ne peut pas être spontanée, en fonction d’événements présents, mais  fonction de calculs prémédités, d'une logique immuable.

 

« Qu’il aurait dû se douter que certaines de ses campagnes non-violentes contre les Britanniques finiraient par dégénérer dans la violence et la terreur »

 

Voici le plus grand défaut : la non violence !

Car, en ce monde, tout peut entraîner la violence, même la non violence.

La non violence est coupable de violences !

Oui bien sûr, tout acte, toute réaction ont des raisons et des justifications, donc la non violence est source et responsable de violences.

C’est une logique évidence et implacable en notre société.

Si en X ou Y situations, j’approuve, je justifie la violence ; la non violence est une forme perverse de la violence que je ne peux que réprouver.

Car, en ce monde, la violence est codifiée, elle est légitime selon des lois ... morales et éthiques !

Un non violent ne peut être qu’un lâche ou un pervers, il remet en cause les valeurs morales des bien pensants et leur héroïsme.

Dans notre société, la justice d’Etat et le jugement populaire rendent, généralement, responsables uniquement les décideurs ou la source d’un événement. Les acteurs sont toujours des irresponsables et/ ou des victimes du décideur ou de la source d’un acte ou d’un événement.

Il faut croire qu’une guerre se déclanche avec un décideur et qu’elle se fait avec des irresponsables, victimes du décideur.

Et si tous les « irresponsables - victimes » décidaient de ne pas faire la guerre, la guerre (de Troie, humour) aurait elle lieu ?

Non, bien sûr ; mais là, nous serions dans un autre monde ; un monde où Gandhi serait Prix Nobel de la Paix et Henry Kissinger un responsable de méfaits (Chili, 11 septembre 1973) et les "irresponsables" responsables de leurs actes.

 

Parfois un irresponsable devient responsable (horreurs de la guerre), lorsqu’il « gagne » une bataille et finit par perdre la guerre, celui ci à tous les défauts et le vainqueur final a été la victime, momentanée, du vaincu. Dans l’Histoire le cas inverse n’a jamais existé !... Bizarre, bizarre !!!

Peut être que le vainqueur est un irresponsable victime et que le vaincu un irresponsable coupable !?

Schizophrénie, lorsque tu nous tiens !

Que « Dieu » (s’il existe) nous protège des non violents…pervers, lâches et coupables de tous les maux de la Terre.

A moins que :
Rien ne peut justifier la mort ou la souffrance d'un seul Homme, même si la survie de l'humunité en dépend. 

 

Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 10:57

 

 

 

samedi 26 septembre 2009

La loi des cons

 

«Quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. Des gens intelligents, il y en a de 5% à 6%. Je fais campagne auprès des cons et je ramasse des voix en masse.»

J’ai trouvé cette savoureuse citation à la page 10 du dernier numéro du magazine L’actualité. Elle était là, toute nue, collée à côté du portrait de son auteur, un homme politique français dénommé Georges Frêche. Il est président du conseil de la région française Languedoc-Roussillon. Pittoresque.

Écoutons-le encore un peu: «Quand je ferai campagne dans deux ans pour être élu, je ferai campagne sur des conneries populaires. Qu’est-ce que les gens en ont à foutre que je remonte les digues? Les gens s’occupent des digues quand elles débordent. [...] Par contre, si je distribue des boîtes de chocolats à Noël à tous les petits vieux de Montpellier, je ramasse un gros paquet de voix.»

Pour ce politicien allergique à la bullshit, tenter de changer les cons est vain. «Les cons sont cons et, en plus, ils sont bien dans leur connerie. Si vous arrivez à faire en sorte que les gens intelligents passent de 6% à 9%, voire à 11%, vous ne pourrez pas aller au-delà.»

Le plus terrifiant dans le cours de Politique 101 de Georges Frêche, c’est qu’il a parfaitement raison.

La loi des cons
Steve Proulx | Angle mort, Voir, 23 septembre 2009

 

http://buffetcomplet.blogspot.com/2009/09/la-loi-des-cons.html

 

 

Monsieur Frèche est un politicien qui n’utilise pas la « langue de bois » !


C’est remarquable, étant si rare de nos jours, bravo !

Cependant son langage est plutôt méprisant.

Il n’y pas d’humain « con » mais des humains plus ou moins intelligents.

Comme pour beaucoup de choses il y a une échelle de Gauss de l’intelligence; les plus nombreux étant au milieu, au niveau 100 et plus on va en plus ou en moins, dans cette échelle, le nombre d’humains diminue.

Donc ne peuvent être élus que des représentants de la majorité, c'est-à-dire  des représentants proche des avis des humains au niveau 100 ; être de « gauche » ou de « droite » ne change pas le niveau (sic).

Cette majorité ne peut penser ni très intelligemment, ni très bêtement. Donc leurs désirs, leurs revendications, leurs visions du futur ne pourra qu’être moyen, c'est-à-dire médiocre, au sens premier du terme.

La démocratie ne peut être qu’une médiocratie.

Et les représentants, les élus ne peuvent décider, gouverner, que de manière médiocre.

Nous avons un gouvernement, un Etat à notre image, à l’image de notre intelligence.

Nos élus très intelligents ou peu, sont dans un piège ; le piège de l’élection par la médiocrité.

 

Comme disait Platon :
Pour que l’Etat prenne les bonnes décisions, dans l’intérêt de tous, les électeurs devraient avoir un niveau supérieur de 110 et les élus supérieur à 140.

"Il faudrait pour le bonheur des Etats que les philosophes fussent rois ou que les rois fussent philosophes."

 

 

Aujourd’hui nous avons des ouvrages en ce sens.

Entre autres : La géniocratie : http://fr.rael.org/download.php?view.93

 

 

Et une ébauche de politique : le paradisme: http://www.jahwel.org/paradisme.htm#

 

 

Monsieur Frêche a dit la vérité, sera-t-il écouté … ou exécuté, comme disait Guy Béart dans une de ses chansons :

http://www.youtube.com/watch?v=y6Fnp6MV3ck

 

 

 

Repost 0
18 septembre 2009 5 18 /09 /septembre /2009 19:08

 

 

Gordon Brown présente des excuses posthumes au mathématicien Alan Turing

 

LEMONDE.FR avec AFP | 14.09.09 | 10h38  •  Mis à jour le 14.09.09 | 10h50


Les faits
: Alan Turing ou la difficile réhabilitation de la mémoire d'un pionnier de l'informatique.  

 

Dans une tribune au Daily Telegraph, le premier ministre britannique Gordon Brown a présenté ses excuses, au nom du gouvernement britannique, pour le traitement "déplorable" réservé au mathématicien Alan Turing dans les années 1950. Turing, l'un des plus brillants scientifiques de l'époque, avait largement contribué au décryptage des codes secrets utilisés par l'armée allemande durant la seconde guerre mondiale. Mais après guerre, la révélation de son homosexualité – qui constituait un délit à l'époque – avait ruiné sa carrière ; après une condamnation en justice pour "indécence", il s'était vu refuser toute participation aux grands projets scientifiques de l'époque. Alan Turing s'est suicidé en 1954, en partie, estiment ses défenseurs, parce qu'il avait été condamné à la castration chimique.

Bien que Turing ait été traité selon la loi de l'époque et que nous ne puissions pas remonter le temps, ce qu'on lui a fait était bien entendu totalement injuste", écrit Gordon Brown. "Il n'est pas exagéré de dire que, sans sa contribution hors du commun, l'histoire de la seconde guerre mondiale aurait pu être très différente", poursuit-il. Depuis plusieurs mois, une pétition au premier ministre demandait des excuses du gouvernement. Elle a été signée par plus de 30 000 personnes et soutenue par plusieurs personnalités du monde de la culture, des sciences et des militants des droits des homosexuels.

Peter Tatchell, militant du groupe Outrage!, qui lutte contre les discriminations faites aux homosexuels, a salué le geste de Gordon Brown, mais estimé qu'il ne s'agissait que d'un premier pas. "Traiter Turing comme un cas particulier, simplement parce qu'il est célèbre, est injuste", estime-t-il. Environ 100 000 Britanniques ont été condamnés à la castration chimique, estime son association, jusqu'au vote du Sexual Offences Act, en 1967, qui légalisait les rapports sexuels entre hommes. L'homosexualité féminine n'était, quant à elle, pas punie par la loi.

 

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/09/14/gordon-brown-presente-des-excuses-posthumes-au-mathematicien-alan-turing_1239967_651865.html

 

Alan Turing a fortement contribué au renversement du cours de la 2° guerre mondiale.

Il a permis aux démocraties de triompher.

Il a évité la mort et des souffrances de milliers, voir plus, de gens des pays belligérants.

Mais quelques années après ces mêmes démocraties et populations l’ont condamné à la prison, l’ont humilié.

Leur mémoire est, très, courte; ceci est normal, lorsque la société est enfermée dans un carcan de valeurs moyenâgeuses. L’homosexualité était le mal absolu pour ces gens abrutis par l’ignorance.

 

Et aujourd’hui, qu’en est il ?

 

Que dit le Pape Benoît XVI  :  « Le pape a estimé que "parler de la nature de l'être humain comme homme et femme et demander que cet ordre de la création soit respecté ne relève pas d'une métaphysique dépassée".

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20081223.OBS6968/homosexualite__les_propos_du_pape_vivement_critiques.html

 


Il est temps de prôner :

L’Amour des Différences pour construire la Paix et l’harmonie entre tous les Hommes

 

Chacun a le droit de disposer de son corps comme il l'entend. L'homosexualité n'est pas un comportement normal ou anormal. Chacun doit avoir une vie sexuelle en harmonie avec ses goûts ses attirances naturelles. La différenciation sexuelle d'un  individu dans le ventre de sa mère se fait très tardivement sentir, et il y a des hommes très hommes, des hommes féminins, des femmes très viriles et des femmes très féminines avec tous les dégradés intermédiaires possibles et imaginables. Tout cela est génétique, et reprocher à un homosexuel d'être un homosexuel, c'est aussi stupide que de reprocher à un homme d'être un homme ou un chat d'être un chat. Il y a d'ailleurs bien des animaux qui sont homosexuels, et il n'est pas rare d'assister à la campagne aux ébats de chiens, de bovidés ou de volailles homosexuels. L'homosexualité est aussi naturelle qu'un chien ou une poule est naturel.

Ce qui n'est pas naturel c'est de vouloir obliger les autres à avoir la même sexualité que soi. c'est généralement ce que font tous ceux qui martyrisent les gens qui ne leur ressemblent pas. Ce sont généralement les mêmes qui sont racistes, traditionalistes et militaristes.

L'agressivité envers les homosexuels est une forme de racisme. Elle provient de gens qui ont une vie sexuelle misérable et qui ne peuvent tolérer que d'autres aient l'air épanouis en vivant autres choses.

Les mêmes personnes qui condamnent l'homosexualité pardonnent très facilement à un homme qui aura violé une femme, alors que cela est un crime abominable. Il y a parmi les guides raëliens des homosexuels, femmes et hommes, des hétérosexuels et des bisexuels tous épanouis, car conscient d'être aimés comme ils sont et de pouvoir s'épanouir en vivant leur corps comme ils l'entendent dans une fraternité qu'aucune autre religion ne leur avait apportée. Comment peut-on continuer d'être catholique romain quand on entend l'usurpateur du Vatican condamner l'homosexualité et continuer de refuser aux femmes la possibilité d'être prêtre. Deux preuvesde racismes et de sexisme qui contribuent à faire voir la vérité.
                                                                                                                                             

Accepter et aimer la différence, c’est là que commence la sagesse.
Quelle que soit la couleur de notre peau et les idées qu’on nous a mises dans la tête lorsque nous étions enfants, nous sommes humains !
Soyez ouverts à l’encouragement de la différence.
Tu es homosexuel, bravo ! Ose l’être ! Moi je ne le suis pas, mais je te respecte et je vais t’aider à faire en sorte que les autres te respectent et que tu puisses t’exprimer.
Faites de même avec tous ceux qui appartiennent à des minorités."
                                                                                                                            RAEL

 

Repost 0
Published by lovyves - dans philo-du-futur
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 20:09



Le Swastika, un symbole positif usurpé par les Nazis Version imprimable Suggérer par mail
02-02-2005

 

Le swastika, appelé aussi en chinois : wanzifu, est un symbole positif et de bon augure depuis des temps immémoriaux. Il a malheureusement pris au cours de l’histoire récente une connotation extrêmement négative suite à l’utilisation qu’Hitler et les Nazis en ont faite comme emblème de leur parti. Si l’on aura jamais assez de mots pour condamner la barbarie nazie, il n’y a par contre aucune raison de faire du swastika une marque maudite.L’homme n’a cessé en effet de l’utiliser au cours des siècles, depuis la plus haute antiquité et de regarder celui-ci comme un symbole apportant le bonheur. En rejetant le swastika, on reconnaît d’une certaine façon aux Nazis un droit sur ce symbole qu’ils n’ont fait qu’usurper et dont ils se sont affublés pour commettre les atrocités que l’on sait.

 

Une galaxie
Galaxies, systèmes solaires atomes et beaucoup d’autres structures dans le monde macroscopique et microscopique montrent le principe rotatif du swastika. Photo : swastika-info.com
 

 

 

Une statuette d'un Bouddha ornée d'un Swastika sur le thorax
Une statuette d'un Bouddha ornée d'un Swastika sur le thorax. Photo : swastika-info.com

 

Quelques mots sur l'histoire du Swastika

Le terme swastika vient du sanscrit swastikah, qui veut dire « de bon augure ». La première partie du mot, swasti, peut être divisée en deux : su (bon; bien), et asti (est) La partie astikah veut tout simplement dire « être ». Il est associé à tout ce qui est propice. En tant que symbole, le swastika se retrouve dans la plupart des cultures de la planète et ce, sur plusieurs millénaires. Un des plus anciens exemples connus a été découvert sur la fresque d’une grotte paléolithique, il y a au moins 10’000 ans.
En Asie, on peut observer sa présence sur un grand nombre de statues de Bouddha. Il représente le cœur de Bouddha et l’immensité de sa compassion. Lorsque le Bouddhisme fut introduit d’Inde en Chine, il y a environ 2000 ans, les Chinois adoptèrent le swastika avec sa signification de bon augure et ils le firent correspondre au caractère chinois wan qui signifie « dix mille » et renvoie à l’idée d’infini.

Ce symbole était connu des tribus germaniques comme « la croix de Thor ». Il est intéressant de noter que les Nazis ne se sont pas servis de cette expression pour le désigner bien qu’elle fasse partie de l’histoire allemande, mais qu’ils se sont appropriés le terme indien de swastika.

 La Croix de Thor fut importée très tôt en Angleterre par des colons scandinaves, au Lincolnshire et au Yorkshire.

Plus intéressant : on a retrouvé ce symbole dans des temples juifs de Palestine datant de 2000 ans avant J.-C. ; ainsi Hitler a détourné sans le savoir un symbole juif aussi bien qu’indien. Le swastika a également été utilisé chez les Amérindiens.

Par ailleurs, selon Joe Hofler qui se réfère au Dr. Kumbari du Musée d’Urumqi au Xinjiang (Chine), les Indo-Aryens de la branche germanique ont émigré jusqu’en Europe vers 2000 avant J.-C., en amenant avec leur art religieux le symbole du swastika (disque du soleil) : c’est ce qu’ont montré les fouilles entreprises dans les tombeaux Kurgan des steppes de Russie et dans les tombes du Xinjiang.
Source : http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Arts-et-cultures/Le-Swastika-un-symbole-positif-usurpe-par-les-Nazis.html

 
aussi, article "20 minutes" : http://campsd-extermination-en-chine.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/05/le-swastika-un-symbole-positif-usurpe-par-les-nazis.html

Pour en savoir plus, sites intéressants :

http://www.proswastika.org/index.php

 http://atlantides.free.fr/svastikas.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Svastika

http://www.flickriver.com/groups/1207899@N24/pool/interesting/


Voir aussi cette vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=NkrtLl6rh3I





Symbole Raëlien :

original_symbol-1-.jpg


Etoile de David :Ce qui est en haut, est comme ce qui en bas; l'infiniment grand est comme l'infiniment petit.
Swastika : tout est cyclique.























Repost 0
Published by lovyves - dans société
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 15:45

RIRE, rire sans raison.

HEUREUX, heureux sans raison.

Car les raisons sont éphémères.

 

En images :

 

Bodhisattva dans le métro :

http://www.dailymotion.com/video/x93rrd_un-bodhisattva-dans-le-metro_fun

 

 

Nick Vujicic :

http://www.youtube.com/watch?v=0_nhsxyojw8&feature=related

 

Raël :

Si vous ne savez pas rire, apprenez! Comment apprendre à rire ? En riant ! Le rire est un coin pour le cerveau, un coin ça sert à fendre une bûche! Il aide aussi à faire un gros travail de nettoyage. Commencez dès le matin, souriez-vous quoi qu’il vous soit arrivé la veille. Souriez-vous car pleurer, de toutes façons, ne changera rien. Par contre, votre sourire quand vous le sentirez s’épanouir ou quand vous vous adresserez aux autres, sera comme un rayon de soleil qui éclairera votre journée et la leur. Dites-vous bonjour à vous-même chaque matin de votre vie. Regardez-vous dans votre miroir… Faites-vous la cour le matin. Faites-vous une déclaration d’amour et dites-vous que vous vous aimez profondément, des pieds à la tête, des orteils à la pointe des cheveux. Et faites en sorte que la première personne que vous rencontrez le matin vous sourit. Comment faire ? Très facile : souriez et elle va vous sourire aussi ! ! !

 

Le rire est le propre de l’homme, tout comme le génie. D’ailleurs, généralement, un génie rit beaucoup. Tous ceux qui sont arrivés au plein potentiel d’utilisation de leur cerveau rient beaucoup. Connaissez-vous cette photo d’Einstein tirant la langue ? Quand je rencontre quelqu’un de sérieux, je suis toujours très méfiant car le sérieux va souvent de pair avec l’imbécillité. Regardez tous les hommes politiques, on dirait qu’on les a nourris avec un parapluie. Ils sont raides ! Et ce sont ces gens là qui ont le pouvoir de diriger nos pays ! ! !


Soyez poète, dans les mots, la gestuelle, votre façon de parler, marcher, s'habiller. Plus vous raffinerez votre pensée et plus vous pourrez devenir un poème. Vous êtes des poèmes biologiques.

Si nous aimons vraiment sans rien attendre en retour on ne peut pas être malheureux.

On peut détruire son cerveau si on a des pensées négatives tous les jours et inversement on peut réparer son cerveau avec des pensées méditatives, des pensées positives journalières.

Se raffiner, c'est développer le plaisir de s'aimer soi-même, de se respecter. On ne peut pas s'élever si on ne se raffine pas dans tous les petits détails de la vie.

Le véritable bonheur repose sur les rêves que l'on génère nous-mêmes, quand on est éveillé. Les seuls vrais rêves qui nous font grandir sont ceux qui nous semblent irréalisables. C'est pourquoi il faut cultiver des rêves qui nous semblent impossibles et tout faire pour les réaliser. Rêvez, pour ouvrir votre conscience sur d'autres possibilités.

Le sourire génère le bonheur. Souriez pour être heureux, c'est à la fois bon pour soi-même et ça aide les autres à être heureux.

La vie est faite de petits évènements, tout petits (les grands évènements, il y en a peu dans une vie) c'est lors de ces tout petits évènements que l'on doit s'entraîner à être positif, à être dans le bien.

Tout ce qui est extérieur n'est pas le bonheur, ce sont des joies. Il y a des joies qui peuvent être destructrices. Être heureux sans raison. S'il y a une raison à notre bonheur, c'est que ce n'est pas le bonheur, c'est une joie. Le bonheur est une décision.

La conscience pousse sur le fertilisant du bonheur.


Riez, Pleurez, Positif, Négatif, quelque soit notre option, le temps passe et la qualité de notre vie sera celle que l’on aura choisie.

Repost 0

Présentation

  • : Philo Futur Raël
  • Philo Futur Raël
  • : Philosophiquement, religieusement et politiquement incorrect ! Seul l'impensable mérite mon attention !
  • Contact

Recherche