Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 14:33

 

La manipulation mentale, sujet très "tendance" ; dont il faut se méfier, avoir peur!

 

Cependant, de "bonnes âmes" vous préviennent que ce mal diabolique, sournois, arriverait d'endroits bien délimités, que l'on peut nommer avec précision!

 

Qu'en est il exactement, si l'on n'écoute pas que "ceux qui nous veulent que du bien" !

 

Qu'est ce qu'un sujet libre :

un sujet “ libre ” est celui qui a les bonnes soumissions, soumissions reconnues par l’Etat, du point de vue de celui pour lequel l’Etat est légitime.

Extrait de l'article qui suit.

 

 

Un article intéressant d'Arnaud Esquerre :

La manipulation mentale, cette mauvaise soumission

Article publié dans : L’Unebévue. Revue de psychanalyse, Paris, 2002, n°20, pp. 47-64.

 

Quelques extraits :

1. La manipulation mentale : du titre sans texte au texte sans titre.

... Lors de cette deuxième lecture cependant, une opposition se manifeste en la personne du sénateur RPR Michel Caldaguès – c’est-à-dire que le parti politique à l’origine du texte est celui d’où surgit en même temps la plus grande opposition : “ Si on lit bien l’article 9 et que l’on tient compte des alternatives - des “ ou ” - on constate qu’est puni l’abus frauduleux de l’état d’ignorance d’une personne en état de sujétion psychologique résultant de l’exercice de pressions réitérées pour la conduire à un acte ou à une abstention qui lui sont gravement préjudiciables. Je me ferais fort, si j’étais maître de l’action publique, d’envoyer, sinon n’importe qui en prison avec une telle phrase, en tout cas beaucoup de gens ! (...) L’article 9 peut parfaitement permettre, par exemple, de condamner ceux qui ont recours à des procédés publicitaires douteux. C’est ainsi que la télévision publique aurait l’intention de supprimer la publicité dans les émissions enfantines, laquelle peut en effet être à l’origine des conditionnements qu’il est aisé d’imaginer. ”

 

... Le député UDF Rudy Salles regrette de son côté que “ il ne peut malheureusement pas y avoir de “ grand soir ” des sectes qui nous permettrait de tout régler en une seule fois. ”

Phrase que le député apparenté communiste Jean-Pierre Brard commente par ces mots : “ C’est dommage ! ”

 

2. Les horizons incertains de la manipulation mentale et de la sujétion psychologique.

... Le rappel de la définition première de la manipulation permet de tracer la frontière d’un possible : il est impossible qu’un objet se mette à parler et déclare avoir été manipulé.

L’être manipulé mentalement rend cet impossible possible : c’est l’être confondu avec un objet qui se rebelle. Je suis manipulé est prononcé par un être qui a atteint le dernier degré d’humanité, qui serait à la frontière de celle-ci - et cette frontière serait le langage. L’homme qui aurait perdu la maîtrise du langage, qui serait incapable de prononcer des phrases, ou de les écrire, serait de l’autre côté de la frontière, il aurait rejoint le monde des objets.

Ensuite dire être manipulé n’est pas seulement la reconnaissance d’avoir été tenu, soumis, c’est l’acte qui libère de cette soumission. J’ai été manipulé signifie aussi que je ne le suis plus, que je retrouve mon autonomie par cette seule phrase.

 

3. A défaut de commandement.

... Pour que cette sujétion psychologique, de même que la manipulation mentale, fonctionnent, il faut faire l’impasse sur la définition de la liberté humaine. L’emploi des termes “ mentales ” et “ psychologique ” entraîne de fait une élision de la liberté :

leur caractère est tel qu’il peut permettre à un pouvoir arbitraire de s’exercer. Car la preuve de l’existence de l’élément psychologique n’existe pas ; l’existence de cet élément dépend de l’arbitraire des juges qui appliqueront l’article 223-15-2 du Code Pénal.

 

... Une personne en état de sujétion psychologique est une personne dont la causalité des actes est considérée comme provenant d’une autre personne. Ce qui est au coeur de l’article 223-15-2 du Code Pénal est la reconnaissance ou non d’un certain type de causalité reconnue par l’Etat.

L’introduction de la sujétion psychologique pose la question de savoir ce qu’est la liberté d’un sujet :

un sujet “ libre ” est celui qui a les bonnes soumissions, soumissions reconnues par l’Etat, du point de vue de celui pour lequel l’Etat est légitime.

Pour un autre point de vue, qui considère que l’Etat prive de liberté, l’être libre est celui sans Etat – sans dispositif disciplinaire posé par l’Etat – mais c’est réduire abusivement le faire faire au commandement, et oublier qu’il existe d’autres faire faire.

 

Source et pour lire l'article complètement :

 http://khup.com/download/0_keyword-la-manipulation-mentale/la-manipulation-mentale-cette-mauvaise-soumission.pdf

 

 

Considérer les déclarations de Mr le député Jean Pierre BRARD (PC) secrétaire de la commission d'enquête parlementaire, qui  avait déclaré le 10 octobre 2006.

« Est ce qu’on peut considérer que les Témoins de Jéhovah ne font pas des enfants infirmes, intellectuellement parlant ».

voir : http://www.coordiap.com/Document/cep2006/dupuisessentiel.htm

 

 Et, aussi pour voir qui manipule qui ? : http://www.coordiap.com/video03.htm

 

Voir aussi : La manipulation mentale  

 de Marcela IACUB,

 http://www.concertation.net/textes/articles/assets/Manipulation_mentale.pdf

 

 

 

Et, pour conclusion, citation de Louis Pauwels, toujours d'actualité :

Ceux qui craignent, avec tant de bonté, qu'on lave le cerveau d'un quidam savent laver le cerveau d'une nation.

Partager cet article

Repost 0
Published by lovyves - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Philo Futur Raël
  • Philo Futur Raël
  • : Philosophiquement, religieusement et politiquement incorrect ! Seul l'impensable mérite mon attention !
  • Contact

Recherche