Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 20:17
Ici le Vatican : l'inexistant parle aux existants !  

Le Vatican n'adoptera plus automatiquement les lois italiennes

Les relations entre l'Italie et le Saint-Siège sont régies depuis 1929 par un concordat inclus dans les accords du Latran signés par Pie XI et Mussolini.

La décision a jeté un froid dans la péninsule, où des projets controversés sur des questions éthiques et de société font actuellement débat. Les lois italiennes constituaient jusqu'à présent les principales sources du droit du Vatican et étaient transposées automatiquement dans la cité-État, sauf exception d' incompatibilité radicale avec les valeurs catholiques, par exemple pour les questions de divorce, d'avortement...

En vertu d'une mesure adoptée par le pape Benoît XVI en octobre, les lois italiennes ne seront plus, à partir du 1er janvier, que des "sources supplétives" du droit du Vatican, qui s'inspirera essentiellement du droit canon, explique Mgr José Maria Serrano Ruiz, président de la Cour d'appel du Vatican, dans L'Osservatore romano daté de mercredi. Ce dernier justifie cette modification par le "nombre exorbitant de normes adoptées en Italie", le "caractère changeant de la législation civile italienne" et le fait que "des lois entrent trop fréquemment en conflit avec les principes de l'Église".

Le gouvernement réservé

Cette décision intervient alors que des questions telles que la prochaine autorisation de la pilule abortive ou le droit à mourir font actuellement débat en Italie et ont conduit l'Église à rappeler avec fermeté ses principes. Elle a été accueillie avec réserve par des membres du gouvernement de droite de Silvio Berlusconi, qui se veut proche des positions conservatrices du Vatican sur les questions de société.

"J'espère qu'ils reviendront sur leur décision. Franchement, le gouvernement n'a pris jusqu'ici aucune mesure allant contre les valeurs de l'Église", a réagi dans le Corriere della Sera Roberto Calderoli, ministre de la Simplification législative. "C'est une question de bon sens (...), il s'agit seulement d'une rationalisation du système en vigueur", a de son côté souligné le directeur du journal du Vatican Giovanni Maria Vian. Les relations entre l'Italie et le Saint-Siège sont régies depuis 1929 par un concordat inclus dans les accords du Latran signés par Pie XI et Mussolini.

Source : http://www.lepoint.fr/actualites-monde/le-vatican-n-adoptera-plus-automatiquement-les-lois-italiennes/924/0/303475

Selon le  Vatican (Etat dictatorial au coeur de l'Europe), la démocratie italienne vote des lois criminelles (reconnaissances des homosexuels, droit à l'avortement, pilule abortive, etc...).

Que le clergé catholique soit contre certaines lois des pays laïcs, c'est normal, si celles ci sont en opposition avec les valeurs de leur religion.
L'aberration vient du fait que le Vatican est un Etat reconnu depuis 1929 par l'Etat italien, lequel n'était pas du tout démocratique à cette époque; entre dictateurs, le partage des territoires se fait sans l’avis des populations ; ceci est logique, élémentaire, mon cher.

 

Combien de temps encore l’Europe démocratique va t’elle accepter en son sein un Etat  ne respectant pas les décisions des peuples. Un Etat ayant la prétention de nous dicter comment nous devons penser et comment  nous devons vivre en société ?

Nous montrons du doigt les dictatures lointaines de la Corée du Nord et de quelques autres pays; mais nous sommes aveugles et complaisants envers celle qui est tout près de nous.

Si cet Etat n’existait pas, nous jugerions inadmissible sa création et son mode de gouvernement. Mais 2000 ans d’histoire (pourtant nauséabonde), 2000 ans de tradition justifient, sans doute, son maintien.

Conscience et tradition font rarement bon ménage.

Et de la conscience nous n’en avons peut être peu, présentement.

Peut être que demain, dans un futur proche, les humains prendront leur destin en main, je veux dire en conscience, chacun avec sa spiritualité, non pas celle d’un dictateur terrestre, pour qui la Bible (aimer son prochain comme soi même) doit être de l’Hébreu.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lovyves - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Philo Futur Raël
  • Philo Futur Raël
  • : Philosophiquement, religieusement et politiquement incorrect ! Seul l'impensable mérite mon attention !
  • Contact

Recherche